Archive mensuelle de juin 2012

Jeux d’orgue de Frédérique Gros, samedi 30 juin à 17h30

La série des Jeux d’orgue de Saint-Barnard se refermera ce samedi 30 juin à 17h30 avec la prestation de Frédérique Gros, organiste titulaire de la cathédrale du Puy-en-Velay. Pour sa première prestation à Romans, cette jeune et dynamique organiste a composé un programme très original et rempli de découvertes et d’œuvres qui n’ont jamais été jouées sur cet instrument.

Intitulé « Gourmandises du XXème siècle« , le programme fait la part belle à des œuvres contemporaines qui témoignent de la variété des langages musicaux de notre époque. Loin de se limiter à des harmonies rapidement considérées comme absconses ou incompréhensibles, la musique de notre époque recèle des courants pour lesquels la saveur harmonique, la vivacité du rythme, la vie qui irrigue l’écriture s’associent pour solliciter l’intérêt de l’auditeur et ne pas le confronter à une incompréhensible austérité !

« Gourmandises » est le terme adéquat pour cet ensemble d’œuvres de Charles Callahan, John Rutter, Naji Hakim, Petr Eben et György Ligeti, pétillantes et vives, originales et qui méritent véritablement la disponibilité du cœur et des oreilles… Frédérique Gros, musicienne chevronnée et très demandée (son passage à Romans succède à un concert donné en Algérie) est pédagogue et s’intéresse tout aussi bien à la chanson comme à l’accompagnement de la musique baroque.

Ce concert fera suite à la prestation d’Ani Yakhinian et de son élève Perrine Petit, aux flûtes, et de Jean-Michel Petit à l’orgue, pour des Jeux d’orgue remarqués pour leur caractère virevoltant, suivant les lignes aériennes des flûtistes qui trouvaient dans l’orgue des échos boisés et chauds. Dimanche, l’orchestre d’harmonie de Bourg-de-Péage, les chœurs Crescendo et La clé des chants donnaient un concert fort et mémorable. Outre la « Messe aux chapelles » de Gounod, l’ensemble mené de main de maître par Ani Yakhinian (les chorales étant préparées par Véronique Anthérieu et Maxime Heintz), donnait la récente Missa Katharina de Jacob de Haan, œuvre kaléidoscopique et séduisante, charpentée et nerveuse, qui séduisait le public, signe que la musique actuelle n’est pas forcément déroutante et sait trouver sa voie vers son auditoire. 

Jeux d’orgue de Frédérique Gros, samedi 30 juin à 17h30, entrée libre

Jeux d'orgue de Frédérique Gros, samedi 30 juin à 17h30 dans Jeux d'orgue Fr%C3%A9d%C3%A9rique-Gros-30-06-2012-300x199

Concert choeurs, harmonie et orgue, dimanche 24 juin à 17h30

Ce dimanche 24 juin à 17h00, notre association aura le plaisir d’accueillir la prestation que donneront l’Harmonie de Bourg-de-Péage associée aux chœurs Crescendo et La clé des chants. Le point fort du programme sera cette « Missa Katharina » de Jacob de Haan, œuvre contemporaine, d’un auteur au catalogue déjà fourni (plus de 300 numéros d’opus…) et dont le langage est à la fois abordable et sobre.

Le programme comporte aussi plusieurs œuvres pour chœur (« Cantique de Jean Racine » de Fauré, « Ave verum » de Saint-Saëns) et pour orgue (Jean-Michel Petit sera aux claviers de son instrument).

Ce concert d’envergure a déjà été donné devant une abbatiale comble à Saint-Antoine l’Abbaye où cette messe chorale, écrite tout récemment, a remporté un fort beau succès.

C’est à nouveau Ani Yakhinian, troquant la flûte pour la baguette, qui officiera, comme chef de cette escouade de musiciens !

La saison des Amis de l’orgue de Saint-Barnard propose une riche diversité de musiques. L’équipe de Frédéric Brun, le nouveau président, ne ménage pas sa peine pour organiser ces concerts, le plus souvent gratuits, qui permettent d’entendre aux claviers de l’orgue de la collégiale, des talents confirmés et des amateurs enthousiastes.

Jeux d’orgue de Jean-Michel Petit et Ani Yakhinian, samedi 23 juin à 17h30

Cette deuxième quinzaine de juin rime avec activité musicale riche et diversifiée à Saint-Barnard.

La semaine dernière, les Jeux d’orgue de Bernard Bender donnaient à entendre des œuvres de toutes les époques, depuis l’un des membres de la famille Couperin, Louis, l’oncle du génial François, jusqu’à Gaston Litaize. Le programme de ce concert s’organisait de façon très didactique autour de l’idée de variation, illustrée dans des œuvres de grande envergure rendues avec précision et sens de la mesure. Une « Passacaille et Thème fugué » de Bach de grande classe, un « Deuxième choral » de César Franck tout en demi-teintes chaleureuses étaient donc accompagnées de deux « Chaconnes » couperiniennes et d’une merveilleuse « Cantilène » de Charles Tournemire. Cette dernière pièce est la retranscription, note par note, d’une improvisation réalisée par ce fougueux musicien pour un disque en 1928 ! Elle sonnait à merveille sur les timbres de Saint-Barnard. De Litaize, un « Prélude liturgique » aux allures de « motorik » terminait le concert en apothéose.

Ce samedi 23 juin, à 17h30, le titulaire de l’orgue de Saint-Barnard, Jean-Michel Petit, recevra la flûtiste Ani Yakhinian et l’une de ses élèves, Perrine Petit.

Ces Jeux d’orgue mettront à nouveau en valeur la virtuosité d’Ani Yakhinian, déjà entendue dans ces lieux durant la saison passée. L’alliance de la flûte et de l’orgue, quant à elle, produit les résultats qu’on connaît bien. Le programme que nos musiciens ont concocté recèle, de ce point de vue, de probable réussites : « Menuet de l’Arlésienne » de Bizet, « Concerto pour deux flûte » de Vivaldi, « Variations sur un thème de Rossini » de Chopin et « Le merle blanc » de Damaré en alternance avec des pièces pour orgue seul (« Offertoire » de Guillaume Lasceux, « Chaconne » de Johann Pachelbel, choral « Rorate caeli » de Jeanne Demessieux). Des œuvres rarement entendues, mises en valeur par les timbres de l’orgue et la riche acoustique de la collégiale.

Jeux d’orgue avec flûtes : Jean-Michel Petit, orgue et Ani Yakhinian et Perrine Petit, flûtes


Les Marathoniens sont de valeureux musiciens !…

Ce dimanche a vu se dérouler le Quatrième Marathon de la collégiale Saint-Barnard. Cette initiative, à mettre au crédit de notre association et qu’on a vu copiée ailleurs (avec notre assentiment bien amical, il faut le préciser…), commence à faire son nid dans les habitudes des mélomanes que l’on a vus assidus au possible, restant ainsi une bonne partie de l’après-midi.

Liliane Tauleigne (Valence), Monique Cieren (Die), Frédéric Brun (Bourg-de-Péage), Christiane Boué (Valence), Dominique Normand (Autrans), Bernard Fouilland (Valence) accompagné par la flûtiste Anne-Marie Bonhomme, et Jean-Michel Petit, notre organiste titulaire, n’ont pas ménagé leur peine durant 4 heures de musique.

Et quelle musique !

Une « Batalla imperial » de Cabanilles, des pièces pour clavecin de Froberger ou de Bach, des extraits des « Jeux d’orgue » de Guillou, du jazz, une « Suite » de Clérambault, une « Pastorale » de Lefébure-Wély, une « Sonate » de Mendelssohn, une « Partita » de Pachelbel, des œuvres de Bach père et fils, Vierne, Buxtehude, Claude Bolling et César Franck !

Qui peut afficher, avec autant de facilité, une diversité si importante ?

Ravitaillés par les superbes pâtisseries de Christine et Roger, nos musiciens s’en sont donnés à cœur joie !

Qu’ils soient tous remerciés pour leur enthousiasme !

Les Marathoniens sont de valeureux musiciens !... dans Marathon d'orgue Marathoniens-300x189

Quatrième Marathon d’orgue, dimanche 17 juin de 15h à 19h

Cela fait maintenant quatre ans que les Amis de l’orgue de Saint-Barnard se sont lancé dans cette idée un peu folle de faire entendre l’orgue dans un concert quelque peu « hors normes ».

La première édition, un jour de Fête de la musique, a littéralement fait exploser le cadre habituel du concert avec 6 heures de musique consécutives !

Les organistes amateurs et professionnels se mélangent dans un joyeux désordre, les claviers passent d’une main à l’autre, l’un complète le créneau trop court du précédent ou patiente poliment alors que son prédécesseur déborde, des bises s’échangent, certains, restent à la tribune pour découvrir ce que joue le suivant, les esprits s’aiguisent et l’amitié règne en maîtresse, la Musique coule, fluide et nourricière !

Cette année encore, le format du concert sera conséquent, entre 15 heures et 19 heures.

Ils seront 8 à se succéder pour ce Quatrième Marathon d’orgue de Saint-Barnard : Liliane Tauleigne, Monique Cieren (nouvelle venue de Die), Christiane Boué, Bernard Fouilland, Dominique Normand (nouveau venu d’Autrans), Frédéric Brun et Jean-Michel Petit.

Venez nombreux, l’entrée est libre !

Jeux d’orgue de Bernard Bender, samedi 16 juin à 17h30

La série des Jeux d’orgue continue sa lancée sous la conduite des Amis de l’orgue de Saint-Barnard. Les deux premiers concerts ont fait la part belle à la jeunesse et au talent. Dans un premier temps, les élèves de la classe d’orgue du Conservatoire de Valence faisaient la démonstration de leur apprentissage. Leurs deux professeurs les encadraient :  Dominique Joubert dans une ouverture improvisée, sombre et légère, dont le thème était un de ces personnages étranges extrait des peintures de Jérôme Bosch ; Maxime Heintz quant à lui interprétait un prélude et fugue de Bach.

La semaine dernière, c’est le talentueux titulaire de l’orgue de la cathédrale de Chambéry qui prenait les claviers pour un moment consacré aux valeurs sûres du répertoire et à l’idée de variation. De J.S. Bach, Thibaut Duret donnait l’immense Passacaille et thème fugué, vaste composition basée sur un seul thème, énoncé d’abord à la basse pour revenir de façon obsessionnelle tout au long de l’œuvre et susciter vingt variations qui métamorphosent littéralement ce thème à chaque fois, lui donnant un visage et un caractère toujours renouvelé. La vingt et unième variation est cette grande fugue, au rythme très dansant et à l’interprétation virtuose.  Le jeune musicien s’attelait à la Sixième Sonate de Mendelssohn, basée quant à elle sur un choral luthérien. L’idée de variation trouve là aussi de nouvelles voies, de même que dans la Deuxième Choral de César Franck, d’une façon toute romantique et ardente. S’aventurant au début du XXème siècle, le programme s’achevait avec les Variations sur un thème de Clément Janequin, composées en 1937, elles sont un hommage à la musique ancienne à une époque où encore bien peu d’interprète s’y intéressaient. Cette œuvre poignante laissait la place aux très célèbres Litanies, véritable feu d’artifice violent et sauvage, comme d’ultimes variations précipitées vers l’abîme !

Cette semaine, c’est Bernard Bender qui donnera ses propres Jeux d’orgue, ce samedi 16 juin à 17h30. Venu il y a plusieurs années, il n’avait plus rejoué depuis longtemps sous les voûtes barnardiennes. Il a composé un programme tout en progression et en rigueur. Il commencera par deux Chaconnes du rare Louis Couperin. D’André Raison, il fera entendre le court Trio qui inspira à Johann-Sebastian Bach la basse de l’immense Passacaille et thème fugué qui viendra ensuite. De César Franck, on entendra à nouveau le Deuxième Choral -au cœur duquel une belle et intense passacaille conduit à la péroraison finale. Camille Saint-Saëns fera une trop rare apparition dans un programme d’orgue (lui qui fut pourtant organiste de la Madeleine à Paris), avec sa Septième Improvisation.  Charles Tournemire, qui succéda à Franck à Sainte-Clotilde, enregistra plusieurs improvisations pour le disque en 1928. C’est sa Cantilène improvisée, restituée par Maurice Duruflé que nous entendrons avant un Prélude liturgique de Gaston Litaize.

Organiste et professeur de musique, Bernard Bender a été formé auprès des meilleurs maîtres au Conservatoire de Grenoble. Il est professeur de musique à Privas et organiste à Sainte-Croix de Montélimar (en compagnie de Fabienne Médurio -qui fut notre organiste titulaire).Jeux d'orgue de Bernard Bender, samedi 16 juin à 17h30 dans Jeux d'orgue photo-concert

Jeux d’orgue de Bernard Bender, samedi 16 juin à 17h30 – entrée libre

 

Jeux d’orgue de Thibaut Duret – samedi 9 juin à 17h30

Jeux d'orgue de Thibaut Duret - samedi 9 juin à 17h30 thibaut_duret1-225x300Après les  jeunes élèves de la classe d’orgue du Conservatoire de Valence, les Amis de l’orgue de Saint-Barnard misent à nouveau sur la jeunesse et le talent en recevant le jeune organiste Thibaut Duret, ce samedi 9 juin à 17h30.

Né en 1984 à Grenoble, il a suivi, au CNR de cette ville l’enseignement de Pierre Perdigon au CNR de Grenoble avant d’être diplômé en 2005 avec Yves Lafargue. Au CNR de Rueil-Malmaison, il travaille avec François-Henri Houbart avec qui obtient Prix d’excellence et Prix de perfectionnement. Depuis, il s’est produit à Grenoble, Lyon ou Valence Il a été nomém, sur concours, en 2009, organiste titulaire de la cathédrale de Chambéry.

Pour son premier concert à Romans, le jeune musicien a choisi d’illustrer l’art de la variation en donnant la gigantesque Passacaille et Thème fugué en ut mineur de Johann-Sebastian Bach, la Sixième Sonate de Felix Mendelssohn et le Deuxième Choral de César Franck. Ces œuvres  mettront en valeur toutes les ressources sonores de l’orgue. Toujours sur le même fil, les délicates et tellement émouvantes Variations sur un thème de Clément Jannequin de Jehan Alain résonneront comme un hommage à la musique ancienne, très précoce puisque ce répertoire n’a été, globalement, redécouvert qu’à partir des années 1960. Comme ivres de rythmes et de puissance, les Litanies, du même auteur, feront presque exploser l’orgue sous le coup de la rage obsessionnelle qu’elles renferment, variations ultimes !

Jeux d’orgue à Saint-Barnard, samedi 9 juin à 17h30, entrée libre.

,




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...