• Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Archive mensuelle de septembre 2012

Double Jeu ! d’Emmanuel Hocdé, samedi 29 septembre à 17h30

Au risque de se répéter, on doit tout de même se rendre à l’évidence : on entend, chaque samedi de septembre, de bien belles choses à Saint-Barnard… Les Double Jeu ! organisés par les Amis de l’orgue de la collégiale accueillent, cette année encore, des musiciens de grande valeur : de véritables « pointures ». Dernière en date, Vérouchka Nikitine a prouvé, lors de ses prestations, que force et légèreté peuvent s’associer en une gracieuse musicienne capable de restituer les phrasés élégants que requiert la musique baroque et la puissance épique que déclenche le répertoire romantique. Périple follement romantique à Saint-Barnard en compagnie de Liszt et Wagner, panorama européen à Saint-Antoine où Scarlatti côtoyait notamment Rameau : ces concerts furent des moments d’une rare intensité, portés par un organiste au tempérament vibrant !  
Pour conclure les deux saisons musicales, toutes deux marquées par la présence d’excellents musiciens, les deux associations recevront ce prochain week-end l’organiste Emmanuel Hocdé, titulaire de Saint-Eloi à Paris. Originaire de la Mayenne, il a étudié avec le maître Gaston Litaize et Louis Robilliard, au Conservatoire National de Région de Lyon, avec lequel il a obtenu Premier Prix. Licencié en musicologie, il a aussi décroché un Premier Prix d’orgue à Paris dans la classe de Michel Chapuis et d’Olivier Latry. Ce jeune musicien est littéralement bardé de prix : Prix André Marchal, Prix du Public et Mention spéciale du Concours International d’Orgue de Biarritz. Suprême consécration en France, il décroche le Grand Prix d’Interprétation, le Prix du Public et le Prix Jean-Sébastien Bach du Concours International d’Orgue de Chartres.
Musicien d’une grande finesse et au jeu suprêmement élégant, intensément réfléchi et maîtrisé, Emmanuel Hocdé fera merveille sur ces deux orgues très différents. A Romans (samedi à 17h30), son concert s’ouvrira sur le gigantesque premier mouvement de la « Sixième Symphonie » Charles-Marie Widor, fastueuse musique qui sollicite toutes les ressources de l’instrument. Le « Concerto en ré » de Vivaldi transcrit par Bach, d’une élégance toute vénitienne, et les émouvantes « Variations sur un thème de Clément Janequin » de Jehan Alain -exemple rare et resté longtemps isolé, avant la redécouverte de ce répertoire durant les années 1960, de la musique ancienne, s’insèreront entre des extraits de la troisième et de la quatrième des « Symphonies » d’Auguste Fauchard, compositeur quelque peu oublié qui fut élève de Louis Vierne et d’André Marchal. Ravivant la connaissance de cet auteur, Emmanuel Hocdé a récemment enregistré, à Saint-Sulpice, la « Quatrième Symphonie » du chanoine compositeur qui donna près de 300 récitals et inaugura près de 70 instruments.
A Saint-Antoine (dimanche à 17h), l’organiste livrera sa vision de l’hymne « Veni creator » de Nicolas de Grigny, la « Toccata ultima » de Georg Muffat, l’immense triptyque  » Toccata, adagio et fugue » de Bach au mouvement central si lyrique. La « Chaconne » en mi et le « Concerto en ré » de Vivaldi complèteront ce programme exigeant pour les doigts et les pieds du musicien et dont le public ne manquera pas de tirer les plus intenses satisfactions.
Double Jeu ! d'Emmanuel Hocdé, samedi 29 septembre à 17h30 dans Double jeu Emmanuel-Hocdé-286x300

Double Jeu ! de Vérouchka Nikitine, samedi 22 septembre à 17h30

Les Double Jeu ! des Amis de l’orgue de Saint-Barnard sont marqués, plus encore que les autres années, par une diversité assez saisissante. La semaine dernière, Hervé Désarbre a donné deux programmes d’une originalité étonnante. Ces concerts ont montré des visages insoupçonnés de l’orgue : frais, léger, et sans chichi ! A Saint-Barnard comme à Saint-Antoine, le public ne s’y est pas trompé et n’a pas ménagé ses applaudissements.
Ce prochain week-end, les deux associations reçoivent Vérouchka Nikitine, jeune musicienne née à Paris au sein d’une famille de musiciens. Elle a été formée par des professeurs prestigieux : Jean Guillou, Marie-Louise Langlais et Eric Lebrun pour l’orgue, Igor Lazko pour le piano et Pierre Pincemaille pour l’improvisation. Lauréate du Grand Prix André Monsaigeon de la Bachgesellschaft en 2006, Prix du meilleur espoir du troisième Concours international d’orgue de la Ville de Paris et Prix spécial du Concours d’orgue de Ljubljana (Slovénie), elle est titulaire de l’orgue Cavaillé-Coll de Saint-Vincent-de-Paul à Paris. Elle se produit souvent avec sa sœur Katerine, pianiste émérite, dans un duo recherché piano et orgue.
D’une virtuosité qui lui permet de faire fi de toutes les difficultés, elle donnera à Saint-Barnard (samedi 22 à 17h30) un programme romantique tout de puissance. Précédées de l’impressionnant portail que constituera le « Prélude et fugue sur B.A.C.H. » de Liszt, trois transcriptions d’extraits d’opéras de Richard Wagner (« Chœur des pèlerins » et « Romance à l’étoile », extraits de « Tannhäuser », « Mort d’Isolde », extrait de « Tristan et Isolde ») transcrits par Liszt lui-même s’associeront naturellement à deux œuvres de Louis Vierne : le délicat et sarcastique « Scherzo » de la « Deuxième Symphonie » et l’impressionnante « Toccata ». Une improvisation de l’interprète s’insèrera aussi dans le programme.
A Saint-Antoine, le dimanche 23 à 17h00, la musicienne donnera un panorama de la musique européenne du XVIIIe siècle avec des œuvres de José Jimenez (une « Batalla »), une des deux « Suites » de Louis-Nicolas Clérambault, un superbe choral de Bach, un rarissime « Toccata » de Rossi ainsi que des « Sonates » de Domenico Scarlatti et deux transcriptions d’œuvres de Jean-Philippe Rameau lesquelles sonneront à merveille sur l’orgue Scherrer-Aubertin qui vient de fêter ses 20 ans.
Encore une occasion d’entendre, sur deux instruments très différents, dans des répertoires très opposés, une jeune virtuose au talent déjà reconnu.
Double Jeu ! de Vérouchka Nikitine, samedi 22 septembre à 17h30 dans Double jeu Vérouchka-Nikitine-199x300

Double Jeu ! d’Hervé Désarbre, samedi 15 septembre à 17h30

Revenir chaque semaine à Saint-Barnard n’est pas synonyme de routine !

La fougueuse Ami Hoyano, l’élégant Jean-Paul Ravel ont donné, ces derniers week-ends, la mesure de leur talent, ce dernier parcourant à Romans le répertoire romantique avec justesse.

L’éclectique Hervé Désarbre, qui leur succède ce 15 septembre, cache sous le très officiel titre d’organiste du ministère de la défense une originalité qu’on rencontre rarement dans le monde de l’orgue. Originaire de Roanne, formé auprès des meilleurs maîtres, dont l’organiste et compositeur André Fleury, Hervé Désarbre est organiste de l’église du Val-de-Grâce à Paris. Appelé dans le monde pour ses concerts, il a été amené à donner, en première audition, nombre d’œuvres nouvelles, souvent écrites à son intention.

Le programme qu’il a imaginé est, comme à l’accoutumée avec ce musicien, le prétexte d’une sorte de voyage rigoureusement organisé autour d’un fil conducteur. Pour ce Double Jeu !, l’organiste a convoqué la compagnie de personnages fictifs au caractère bien trempé qui permettront aux auditeurs de cheminer musicalement entre « Contes et légendes ». Ogres et fées, Saint-Sébastien, Oliver Twist, Lucrezia Borgia, Tancrède et la déesse Erin, Bacchus et Saint-Nicolas que les figures légendaires du Paris décrit par le jeune compositeur Julien Bret : autant de compagnons de route pour un moment musical d’une absolue fantaisie !

Deux concerts résolument situés hors de sentiers battus, là où l’orgue s’approprie les œuvres pour le clavecin ou l’orchestre qu’il restitue avec couleurs et puissance. Une occasion à ne pas manquer d’entendre l’orgue qui ne se prend pas au sérieux ! Samedi 15 septembre à 17h30, entrée libre !Double Jeu ! d'Hervé Désarbre, samedi 15 septembre à 17h30 dans Double jeu Hervé-Désarbre-185x300

Double Jeu ! de Jean-Paul Ravel, samedi 8 septembre à 17h30

Ami Hoyano, venue du Japon -ou de Belgique, a réveillé, ce samedi 1er septembre, les claviers de l’orgue de la collégiale d’une longue trêve estivale bienvenue après un mois de juin presque fou (7 manifestations !)… Un programme maîtrisé, un jeu de grande tenue, une prestation de haut vol dans la droite ligne des Double Jeu ! dont le but consiste, rappelons-le à faire entendre à Romans et à Saint-Antoine-l’Abbaye, des musiciens virtuoses.

La deuxième occurrence de la série s’inscrit dans un contexte un peu particulier. En effet, nos amis de Saint-Antoine fêtent, ce prochain week-end, les 20 ans de la restauration, par le maître facteur d’orgue Bernard Aubertin, du grand orgue Sanson Scherrer de l’abbatiale. Le samedi et le dimanche, vous pourrez approcher de près l’instrument, au cours de visites guidées (les deux jours, de 14h à 16h). Un concert sera donné par le jeune et brillant Benjamin Alard, organiste titulaire de Saint-Louis-en-l’Ile à Paris, le samedi à 20h. A tout seigneur, tout honneur, c’est Jean-Paul Ravel, titulaire de l’instrument antonin qui donnera l’audition du dimanche à 17h.

Aussi, en association encore plus étroite, nous accueillerons Jean-Paul Ravel, à Romans, pour ce Double Jeu ! un peu particulier qui marque les liens qui unissent nos deux associations. Nous savons gré à Jean-Paul Ravel d’avoir tenu à venir alors que, sûrement, d’autres activités l’appelleront, à la même heure, à Saint-Antoine !

Jean-Paul RAVEL a débuté ses études musicales à Saint-Chamond, sa ville natale. Il est entré au Conservatoire National de Région de Lyon, dans la classe d’orgue de Louis ROBILLIARD, où il a obtenu une médaille d’or à l’unanimité ainsi que le Premier Prix de Perfectionnement avec mention Très bien. Il a poursuivi sa formation au sein de la classe d’orgue, alors décentralisée à Toulouse, du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où il a bénéficié de l’enseignement de Xavier DARASSE auprès de qui il a obtenu le Diplôme National d’Études Supérieures de Musique. Jean-Paul RAVEL a travaillé également l’interprétation de l’œuvre d’orgue de  Jean-Sébastien BACH  sous la direction de Marie-Claire ALAIN, ainsi que le répertoire italien avec Pierre PERDIGON. Ses études musicales ont été également sanctionnées par divers diplômes des classes d’écriture, analyse, histoire de la musique et formation musicale. Il a dirigé successivement l’Ecole Municipale de Musique de La Côte-Saint-André et le Conservatoire à Rayonnement Communal d’Annonay (Ardèche). Il est organiste titulaire des instruments historiques de Saint-Antoine l’Abbaye et de l’église Saint-Pierre de Saint-Chamond et Directeur artistique de la saison « Musique à Saint-Pierre » de Saint-Chamond.

Pour ce concert, il a concocté un programme d’une absolue élégance où les compositeurs de la fin du XIXe siècle se succèderont pour mettre en valeur les timbres de l’instrument romanais. Le romantisme allemand le plus pur, celui de Schumann et de Brahms s’associera à ses héritiers plus ou moins proches: Franck et Bossi, que l’on entendra pour la première fois à Romans. Ce prolifique compositeur italien, sorte de Vierne transalpin, est un auteur trop peu connu en France et sa musique vaut vraiment le détour.

Nous aurons donc le plaisir d’entendre :

Johannes Brahms : Prélude et fugue en sol mineur
Robert Schumann : cinq Études en forme de canon (n°1, 2, 3, 5 et 6)
Marco-Enrico Bossi : Thème et variations
César Franck : Final opus 21

Venez nombreux, écouter Jean-Paul Ravel, ce samedi 8 septembre à 17h30 : l’entrée est libre et la participation aux frais, forcément généreuse !

Double Jeu ! de Jean-Paul Ravel, samedi 8 septembre à 17h30 dans Double jeu Jean-Paul-Ravel




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...