Archive mensuelle de août 2013

Double jeu, samedi 7 septembre à 17h30

La saison musicale 2013 des Amis de l’orgue de Saint-Barnard va permettre de retrouver, cette année encore, l’originale formule des concerts « Double jeu ! » qui permettent d’entendre un même musicien sur l’orgue de la collégiale, à Romans, et, le lendemain, à Saint-Antoine-l’Abbaye. Concept musical exigeant puisque les deux instruments, représentatifs de deux styles différents de la facture d’orgue. Les interprètes sont invités à préparer deux programmes différents, privilégiant la musique ancienne à Saint-Antoine-l’Abbaye et s’ouvrant à un répertoire plus large à Romans. C’est la richesse des instruments qui a permis de mettre sur pied cette formule de double concert qui donne à entendre, en un week-end, un large panorama de l’histoire de la musique d’orgue. Comme à l’accoutumée, les musiciens invités sont des « pointures », de jeunes virtuoses déjà bien connus. L’orgue compte, en effet, une pléiade de jeunes musiciens, attiré par cet instrument. Les entendre dans notre région est une chance et le gage de moments musicaux de grande qualité. Cette année encore, la moyenne d’âge des musiciens reçus se situe dans la trentaine !

C’est Louis-Noël Bestion de Camboulas qui ouvrira la série. Né en 1989, il baigne très tôt dans un milieu artistique fécond et débute le piano et l’orgue à l’âge de 9 ans. En 2004, il entre au Conservatoire de Nantes pour y suivre les cours d’orgue dans la classe de Michel Bourcier et étudie aussi le clavecin, la musique de chambre l’écriture et la composition. Il se perfectionne auprès de pédagogues réputés (Willem Jansen, Louis Robilliard, Loïc Mallié et Benjamin Alard). En 2007, il obtient le diplôme d’études musicales d’orgue, puis en 2008 le prix de perfectionnement dans la même discipline, le diplôme d’études musicales de clavecin. La même année, il entre au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, dans la classe de François Espinasse. Il est le co-créateur de l’ensemble « Les Surprises » qui se destine à faire revivre les chefs-d’œuvre ainsi que les œuvres encore trop méconnues des XVIIème et XVIIIème siècles. L’ensemble sera en résidence en 2012 au centre culturel de rencontre d’Ambronay. Comme claveciniste, il joue sous la direction de Paul Agnew et d’Hervé Niquet. Récemment, il a redonné vie aux œuvres des Rebel, père et fils, dont les créations n’avaient pas été entendues depuis près de 300 ans. Cette démarche a donné lieu à la recréation de l’opéra « Le Ballet de la paix » et a été récompensée par la bourse Déclics jeunes.

Ce samedi 7 septembre, à 17h30, à Saint-Barnard, Louis-Noël Bestion de Camboulas donnera un programme d’une totale originalité qui mettra parfaitement en valeur les caractéristiques orchestrales de l’instrument de la collégiale. Ainsi, à la transcription du poème symphonique « Pelléas et Mélisande » de Gabriel Fauré et de celle de l’Andante du « Quatuor à cordes » de Claude Debussy, succèderont trois œuvres de Jehan Alain (« Intermezzo », la presque orientale « Deuxième Fantaisie » et le mystérieux « Jardin Suspendu »). Une œuvre récente, du jeune compositeur Jean-Baptiste Robin, terminera ce programme : « Cercles de Danses », ouverture sur l’avenir d’un instrument à l’histoire déjà longue mais qui ne cesse d’intéresser les compositeurs actuels.

A Saint-Antoine-l’Abbaye, dimanche 8 à 17h00, Louis-Noël Bestion de Camboulas jouera des œuvres de Scheidemann (« Prélude en ré » et « Magnificat »), Buxtehude (Passacaille et choral « Vater unser »), Boehm (trois chorals « Vater unser »), Bruhns (choral « Nun komm »), Sweelinck « Praeludium Pavana lachrymae »).

Pour chaque concert, l’entrée est libre, la participation aux frais forcément généreuse !

Double jeu, samedi 7 septembre à 17h30 dans Double jeu bestiondecamboulas




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...