Jeux d’orgue de Vincent Crosnier, samedi 6 juin à 17h30

Les moments musicaux aux grandes orgues de la collégiale Saint-Barnard sont désormais inscrits dans les habitudes des mélomanes et constitueraient presque une tradition de l’animation du centre ancien, un moment important de la mise en valeur du patrimoine historique romanais. Depuis la rénovation de l’instrument et son inauguration, au début des années 1980, nombreux sont les musiciens qui ont posé leurs mains sur les claviers de l’instrument et ont charmé les auditeurs. Cette année encore, les membres de l’association des Amis de l’orgue organisent un cycle de concert durant ce mois de juin : les Jeux d’orgue, chaque samedi à 17h30 (entrée libre). Depuis quelques années, l’organisation de la saison musicale de l’association a été renouvelée et de nombreux virtuoses ont été invités. Les prochains concerts s’inscriront pleinement dans ce cadre. Les grands organistes invités feront entendre leur interprétation des chefs d’œuvre du répertoire mais aussi des pièces moins connues qui permettent de découvrir toute la richesse de la musique d’orgue.

C’est un des plus brillants organistes français qui ouvrira le cycle, ce samedi 6 juin. Vincent Crosnier, organiste titulaire de Saint-Joseph d’Enghien a été aussi, depuis 1990, l’un des suppléants du Maître Jean Guillou à Saint-Eustache, assurant près de 180 auditions dominicales remarquées par leur qualité et l’originalité du répertoire abordé (il a pu donner, dans ce cadre, l’intégrale de l’œuvre d’orgue de Maurice Duruflé, Jehan Alain et Paul Hindemith ainsi que la création française de plusieurs œuvres de Jean Guillou). Concertiste recherché que l’on a pu entendre dans de nombreux festivals européens (Festival d’Île de France, Festival Musica de Tournai, Orgelsommer de Lüneburg, celui de l’Association Albert Schweizer, Musicometa de Rome, Settimana Internationale organistica de Piacenza), Vincent Crosnier est un musicien généreux et libre, qu’aucune difficulté ne semble arrêter et qui mène son approche des œuvres avec une force de conviction qui le place au premier rang des interprètes de sa génération.

Preuve s’il en est de la virtuosité de l’invité des Amis de l’orgue, le programme qu’il propose au public pour ce concert. La « Fantaisie et fugue en sol mineur BWV542″ de Johann-Sebastian Bach est une gigantesque fresque, éloquente et puissante : d’abord dramatique parce qu’écrite après la mort de l’épouse de Bach, elle se libère soudain pour une fugue dansante, écrite sur le thème d’une chanson populaire hollandaise. Le répertoire romantique, si bien mis en valeur sur cet orgue, sera mis ensuite à l’honneur. Les « Etudes en forme de canon », de Schumann ont été écrites pour piano-pédalier, instrument quelque peu oublié mais qui suscita l’intérêt de nombreux compositeurs. Vincent Crosnier jouera deux de ces pièces (n°4 en La bémol majeur opus 56 n°4 et n°5 en Si mineur). Quoique plus tardifs, mais dans une veine identique, on entendra ensuite le « Scherzo » et le « Choral », deux extraits de la « Deuxième Symphonie de Louis Vierne. Donnant heureusement l’occasion à son public de découvrir une œuvre récente, Vincent Crosnier jouera « Säya ou l’Oiseau Bleu opus 50″ de Jean Guillou. Écrite sur le thème d’une chanson populaire coréenne, cette sorte de poème musical brode des variations toujours étonnantes qui mettent en valeur la richesse expressive de l’instrument. Le concert s’achèvera avec le superbe « Prélude et Fugue sur le nom d’A.L.A.I.N. », écrit par Maurice Duruflé (à qui l’on doit la rénovation de l’orgue de Saint-Barnard) en hommage à son ami Jehan Alain, mort héroïquement au tout début de la Seconde guerre mondiale. Loin d’un hymne de déploration, cette musique élégante et somptueusement harmonisée, est un hommage amical et digne.

Né en 1962, Vincent Crosnier a découvert l’orgue lors de cours particuliers ou d’académies d’été, notamment auprès de Jacques Marichal ou Alain Langrée. Sa rencontre avec Jean Guillou est déterminante : il a suivi son enseignement, de 1982 à 1990, au Meisterkursus de Zürich. Tout d’abord organiste suppléant à l’église Saint-Louis de Garches, entre 1987 et 1989, il a été nommé, sur concours, titulaire de l’orgue Merklin-Maciet de l’église Saint-Joseph d’Enghien-les-Bains. Depuis 2011, il est professeur d’orgue et de clavecin au Conservatoire de Vincennes et depuis 2014, de formation musicale.

Les mélomanes et ceux que l’orgue intriguent tireront le bénéfice d’un grand moment de musique en assistant aux Jeux d’orgue de Vincent Crosnier, ce samedi 6 juin à 17h30. Ouvrant de la meilleure manière le cycle, il démontrera un style que la critique a fréquemment salué : une chance de l’entendre à Romans !

NB : Mathilde Colas-Théobald, initialement prévue à cette date, est enceinte et a souhaité limiter ses déplacements… Nous formons nos vœux les plus chaleureux pour elle et son futur enfant !

Vincent Crosnier

0 Réponses à “Jeux d’orgue de Vincent Crosnier, samedi 6 juin à 17h30”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...