Double Jeu ! de Denis Bordage, week-end du 17 et 18 septembre

Les week-ends musicaux se suivent sans se ressembler à Saint-Barnard et à Saint-Antoine-l’Abbaye mais en présentant le trait commun de la virtuosité et de la fougue. Après Virgile Monin, Etienne Walhain emportait son public romanais dans un vaste et étonnant voyage musical chronologique, de Bach à Reger, commencé dans les grâces baroques et achevé dans les tourments romantiques. Un bis virevoltant, de Scarlatti, rapportait une exquise fraîcheur. A Saint-Antoine-l’Abbaye, l’orgue dévoilait des sonorités rares, recherchées avec gourmandise par cet organiste coloriste de grande classe.

Ce prochain week-end, c’est Denis Bordage, l’organiste de l’église de la Rédemption à Lyon, qui tiendra les claviers des deux instruments. Passionné d’enseignement, Denis Bordage est professeur d’orgue au Conservatoire national de région de Grenoble, après avoir enseigné au Conservatoire d’Angers, aux Ecoles nationales de musique et de danse de Mâcon et d’Avignon, à l’Ecole de musique de Marmande et à l’Institut de musique sacrée de Lyon. Il est titulaire du Certificat d’aptitude à l’enseignement de l’orgue et du Diplôme d’état d’instruments anciens. Après des études au CNR de Bordeaux avec Francis Chapelet, qui lui ont conféré une Médaille d’or, puis une Médaille d’honneur de la ville de Bordeaux à l’unanimité, il a obtenu le Diplôme national d’études supérieures d’orgue au Conservatoire national supérieur de Lyon, dans la classe de Xavier Darasse puis de Jean Boyer. Par ailleurs, il est titulaire d’une licence et d’une maîtrise en musicologie, (travail de recherche sur l’orgue Dom Bédos de l’église Sainte-Croix de Bordeaux, publié au sein de l’ouvrage collectif Le Testament de Dom Bédos, édité par William Blake & Co. et La Renaissance de l’orgue à Bordeaux). Denis Bordage est organiste du grand-orgue Desmottes de la Rédemption à Lyon depuis février 1992, et donne de nombreux concerts en France, ainsi qu’au Japon (International christian university et Kanda church à Tokyo en 1998, cathédrale de Tokyo en 2006 et 2014,  Art center de Mito en 2006, Suntory hall de Tokyo et Kobe Shoin women’s university en juillet 2011).

A Saint-Barnard, samedi 17 septembre à 17h30, il donnera un récital entièrement consacré à la musique romantique. Il jouera l’immense « Sonate pour orgue » de Julius Reubke, fugitif compositeur mort à 24 ans, élève de Liszt. Equivalente à la « Sonate pour piano » ou à la « Fantaisie sur Ad nos » de son maître, cette œuvre est une bourrasque déferlante de puissance lyrique et de somptuosité orchestrale. Le programme sera complété par une fugue de Brahms et par les non moins délicates « Variations sur Weinen, Klagen » de Liszt. Ecrite sous le coup de la mort d’un de ses enfants, ces variations sur un thème de choral luthérien méditent longuement sur la difficulté humaine avant d’être emportées par l’espoir lumineux de son final.

A Saint-Antoine-l’Abbaye, dimanche 18 septembre à 17h00, Denis Bordage rendra un bel hommage à Johann Sebastian Bach en interprétant le « Prélude et fugue en do majeur BWV 531 » au milieu duquel il insèrera le « Trio BWV 529 », la pétulante « Sinfonia » de la « Cantate n°29 » et la noble et virtuose « Sonate en trio BWV 527 ». Ensuite, il s’attardera sur la musique française de la même époque, idéalement rendue sur cet instrument, avec la très célèbre et lyrique « Tierce en taille » de Nicolas de Grigny et le « Noël VI sur les jeux d’anches » de Louis Claude Daquin.

A nouveau, les mélomanes auront à cœur d’entendre ces deux concerts très différents qui permettent, sur deux orgues très caractérisés par leurs timbres, de découvrir plusieurs facettes des musiciens invités.Denis Bordage

 

0 Réponses à “Double Jeu ! de Denis Bordage, week-end du 17 et 18 septembre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...