• Accueil
  • > Double jeu
  • > Double Jeu ! de Vincent Bernhardt, samedi 23 et dimanche 24 septembre

Double Jeu ! de Vincent Bernhardt, samedi 23 et dimanche 24 septembre

La diversité restera le maître mot de la série de concert initiée par les Amis de l’orgue de Saint-Barnard conjointement avec l’association de Saint-Antoine-l’Abbaye. Ces concerts doubles sont l’occasion de découvrir de larges pans du répertoire de l’instrument roi ainsi que des tempéraments de musiciens divers, aux préoccupations musicales variées. Ainsi, après l’élégance du toucher de Paul Goussot, l’énergie lyrique de Florent Gallière, le public assemblé à l’occasion des Journées du patrimoine a pu découvrir l’originalité du concert d’Hervé Désarbre, organiste du Ministère des armées, titulaire de l’orgue de la chapelle du Val de Grâce. Rendant hommage aux figures féminines de l’histoire, il a tissé un programme détonnant, plein de verve, et qui témoigne de sa gourmandise. Le public, le sourire aux lèvres, a salué de chaleureux applaudissements son passage, toujours apprécié par sa bonhommie mais aussi sa haute tenue musicale.

Pour le dernier concert de la série, c’est un musicien spécialisé dans le répertoire baroque qui sera aux claviers. Invité pour la première fois à Romans (comme Florent Gallière), il connaît bien, en revanche, l’orgue antonin. Vincent Bernhard est né en 1987, il a étudié à Metz, Lyon (CRR et Conservatoire National Supérieur), Stuttgart (Hochschule für Musik) et Bâle (Schola Cantorum). Il est titulaire de quatre Masters d’interprétation musicale (orgue, clavecin, basse continue et orgue ancien) obtenus auprès de pédagogues de renom international : Andrea Marcon, Jesper Christensen, Yves Rechsteiner, François Espinasse, Bernhard Haas, Lorenzo Ghielmi, Jörg-Andreas Bötticher, Norbert Pétry, Jon Laukvik, Gérard Geay… Il a également bénéficié de l’enseignement de Willem Jansen et Michael Radulescu, et s’est initié à la direction d’orchestre avec Andrea Marcon (répertoire baroque) et Julien Leroy (répertoire symphonique). Il a donné de nombreux concerts comme soliste : cathédrales de Lausanne, Lyon, Metz, Dunblane, Freiberg… ; festival Seviqc Brežice en Slovénie, festival Toulouse-les-Orgues, festival international Città di Treviso, Orgel Festival Holland, Festival Leo Brouwer à Cuba ; orgues Silbermann de Saint-Quirin et de la Predigerkirche à Bâle ; clavecins anciens de la collection Tagliavini à Bologne… Depuis ses débuts comme claveciniste de l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne à l’âge de 19 ans, il s’est également produit au sein d’ensembles tels que La Cetra Barockorchester, le Freiburger Barockorchester, l’ensemble Gilles Binchois, le RIAS-Kammerchor de Berlin, La Chapelle Rhénane, et les orchestres symphoniques de Luxembourg, Lorraine, Heidelberg, Essen et Cologne. Il est lauréat des concours internationaux d’orgue Gottfried Silbermann de Freiberg, J. S. Bach de Lausanne (premier prix) et Cavaillé-Coll, ainsi que des concours internationaux de clavecin de Bologne et de Lugano (premier prix). La fondation Hans Balmer lui a décerné en 2014 le Förderpreis. Organiste à la Cathédrale Primatiale de Lyon en 2009 puis au Festival International de Musique de la Chaise-Dieu, il est en résidence au festival Silbermann depuis plusieurs années. Avec son ensemble baroque Il delirio fantastico (Lyon), il vient d’obtenir un CHOC du magazine Classica pour l’album « Vivaldi : Concerti di Parigi », paru chez Calliope. En soliste, il vient de faire paraître un disque consacré à Georg Böhm et aux œuvres de jeunesse de J. S. Bach, enregistré à l’orgue Rémy Mahler de Baïgorry. Vincent Bernhardt est professeur d’orgue et de basse continue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz depuis 2012. En 2013, il était invité à La Havane pour deux concerts avec Il delirio fantastico, un récital d’orgue et une master-classe sur l’orgue Daublaine-Ducroquet de l’église San Francisco de Paula. Il prépare une thèse de doctorat sur « Le concept de liberté de l’interprète dans le corpus orchestral d’Antonio Vivaldi » à Lyon.

A Romans, il jouera  un programme très varié, qui témoigne se sa capacité à aborder l’ensemble du répertoire (ce que permet l’orgue de Saint-Barnard). Ainsi, on entendra le « Prélude et fugue en sol majeur » et trois chorals (« Herr Jesu Christ, dich zu uns wend », « Ach Herr, mich armen Sünder » et « Jesu, meines Lebens Leben » de Johann-Sebastian Bach, trois chorals de Johannes Brahms, écrits à la fin de sa vie, œuvres vraiment crépusculaires et imprégnées d’une longue méditation sur la vie (« Es ist ein Ros entsprungen », « Schmücke dich, o liebe Seele » et « Herzlich tut mich verlangen »), un beau choral de Georg Böhm, contemporain de Bach (« Gelobet seist du, Jesu Christ ») et deux œuvres mises en regard par les circonstances de leur écriture : les célèbres « Litanies » de Jehan Alain et le beau et souverain « Prélude et fugue sur le nom d’Alain », écrit par Maurice Duruflé en hommage à son ami, tombé à 29 ans au champ d’honneur. A Saint-Antoine-l’Ababye, Vincent Bernhardt jouera le « Prélude et fugue en ut majeur » et les chorals « Christe, der du bist Tag und Licht », « Christ lag in Todesbanden » et « Vater unser im Himmelreich » de Georg Böhm, des extraits de la « Suite du Premier Ton » de Pierre Du Mage (« 
Plein Jeu », « Fugue », « Tierce en Taille », « Basse de trompette », « Récit » et « Grand Jeu », le superbe choral « Schmücke dich, o liebe Seele » et la « Pièce d’orgue en sol majeur » de Johann Sebastian Bach.

A nouveau, et pour conclure cette prestigieuse série qui a vu de brillants musiciens prendre possession des deux orgues, aux caractères si différents, les mélomanes trouveront tout bénéfice à assister aux deux concerts. La variété des approches, les ressorts techniques et d’interprétation qui sont sollicités sont si variés que l’exercice, périlleux, trouve tout son sel avec des musiciens de cette trempe qui font honneur aux deux associations !

Double Jeu ! de Vincent Bernhardt : samedi 23 septembre à 17h30 à Saint-Barnard, dimanche 24 septembre à 17h00 à Saint-Antoine-l’Abbaye – Entrée libre, participation aux fraisVincent Bernhardt

 

0 Réponses à “Double Jeu ! de Vincent Bernhardt, samedi 23 et dimanche 24 septembre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...