• Accueil
  • > Double jeu
  • > Double Jeu ! de François Clément, samedi 15 et dimanche 16 septembre

Double Jeu ! de François Clément, samedi 15 et dimanche 16 septembre

Le monde musical de l’orgue est d’une étonnante richesse. Les talents reçus dans la série initiée par les Amis de l’orgue de Saint-Barnard et de Saint-Antoine-l’Abbaye, parce qu’elle permet d’entendre parmi les meilleurs éléments de l’école d’orgue française actuelle, notamment ses plus jeunes représentants, en témoigne. Les deux programmes demandés aux musiciens, dispensés le samedi et le dimanche sur les instruments sont l’occasion d’entendre des œuvres très diverses. Ainsi, à Romans, les deux mouvements finaux de la « Symphonie Passion », de Marcel Dupré, ont beaucoup impressionné le public, par leur vigueur mais aussi leur caractère quasi-cinématographique. Les « Naïades », de Louis Vierne, éblouissaient par leur virtuosité légère et sensible, qualités essentielles du jeu d’Olivier Salandini qui, à Saint-Antoine-l’Abbaye, recevait d’autres éloges pour son programme, là aussi donné avec sûreté, virtuosité et simplicité.

A l’occasion des Journées du Patrimoine, les deux instruments seront accessibles par le public, sous la conduite de leurs organistes titulaires, le dimanche à partir de 15h00 à Romans avec Jean-Michel Petit, le samedi et le dimanche à Saint-Antoine-l’Abbaye avec Jean-Paul Ravel.

Les deux concerts de ce prochain week-end seront donnés par François Clément, organiste de la cathédrale de Clermont-Ferrand et professeur de la classe d’orgue de cette même ville. Il a étudié l’orgue avec Louis Thiry, Gaston Litaize et André Isoir. En tant qu’interprète, son répertoire est vaste, allant du 16° au 20° siècle. Impliqué dans la musique de son temps, il joue les musiciens contemporains (Jean-Pierre Leguay, Claude Ballif, Thierry Pallesco) et a créé des œuvres de Jean-Pierre Pommier. Il accompagne couramment chorales et instruments solistes, et est membre de l’ensemble instrumental « Musique en famille ». Après une dizaine de CD, son dernier enregistrement, sur l’orgue de Fontgombault est consacré au temps de Noël (œuvres françaises et allemandes des 17 et 18° siècles). Il est aussi compositeur. Plusieurs de ses œuvres ont été créées à Clermont Ferrand.

A nouveau, les deux programmes proposés par le musicien seront très différents, afin de rendre compte des caractéristiques des deux instruments. Ainsi, à Romans, on entendra la « Rhapsodie » de Thierry Pallesco, compositeur né en 1956. Rendant hommage à l’un de ses prédécesseurs à la tribune clermontoise, François Clément jouera quatre pièces d’Edmond Lemaigre : « Prière », « Deux Préludes », « Capriccio » et  « Magnificat », extrait des « Six Versets ».  De Louis-James-Alfred Lefébure-Wély, on entendra l’étonnant « Boléro de concert op. 166 », une œuvre qui rappelle le goût musical de l’époque de Louis-Philippe. Quatre pièces d’Aloÿs Claussmann (“Poco allegretto”, “Lento”, “Ben moderato” et “Fantaisie héroïque » précèderont trois œuvres de l’interprète : « Prélude sur le fond d’orgue » et « Barcarolle », extraits de la « Suite pour orgue » et « Saint Bertrand : Gloire du Seigneur ». A Saint-Antoine-l’Abbaye, François Clément explorera les pages les plus anciennes du répertoire. De Guillaume Dufaÿ (1395-1474), on entendra l’ « Alma redemptoris mater ». De Roland de Lassus, on découvrira le « Ricercare Regina caeli laetare. Trois « Fantaisies d’Eustache Du Caurroy précèderont une œuvre du même type de Louis Couperin. L’Italie sera aussi à l’honneur avec le « Ricercare arioso II en Do majeur » et le « Ricercare arioso III en sol mineur » d’Andrea Gabrieli et la « Toccata settima » de Michelangelo Rossi. La « Suite du sixième ton » de François Dagincourt précèdera des pièces de clavecin de Jean-Philippe Rameau (« L’égyptienne », « Tambourin » et « Les sauvages »). Le parcours dans le temps s’achèvera au tournant avec le 19e siècle et des œuvre d’Alexandre Pierre François Boëly (« Andante » extrait du « Quatuor en Ré », « Trio à deux claviers séparés en sol mineur » et « Offertoire pour le jour de Pâques ») et de Guillaume Lasceux : « Simphonie concertante en Sol ». Deux concerts très originaux, deux aventures dans les temps immémoriaux de la musique comme dans notre époque, autre richesse du monde de l’orgue. Concerts gratuits (participation aux frais), donnés ce samedi 15 septembre à 17h00 à Romans et dimanche 16 septembre à 17h00 aussi.

François Clément

 

 

 

0 Réponses à “Double Jeu ! de François Clément, samedi 15 et dimanche 16 septembre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...