Intermezzo de la Sainte-Cécile : splendeurs orthodoxes

La saison 2018, qui a marqué les cinquante ans de l’association des Amis de l’orgue, aura été d’une belle et constante qualité ! Le cycle anniversaire, intitulé d’une façon très orginale « L’Orgue et son double » a vraiment marqué les esprits du public nombreux qui a assisté aux trois concerts. Déboubler l’orgue, le multiplier, lui associer des instruments originaux, voilà des idées à même de donner une image renouvelée de l’instruments à tuyaux, de celui de la collégiale tout particulièrement, dont, véritablement, on peut dire qu’il est l’objet de soins attentifs et d’une constante attention pour qu’il brille de toutes ses attachantes qualités. Une fois encore, on entendra le bel instrument, construit par Chambry, résonner dans un concert de belle qualité donné par le chœur orthodoxe Convivia musica qui présentera un programme de chants sacrés russes et bulgares. Cet Intermezzo du titulaire, organisé pour célébrer Sainte Cécile, sera donné le dimanche 25 novembre, à 16h30 (entrée libre), avec la participation de Jean-Michel Petit, organiste titulaire et donc, maître d’oeuvre de ce concert.

Convivia musica est un ensemble vocal composé d’une trentaine de chanteurs et solistes. Il est spécialisé dans le répertoire liturgique orthodoxe russe et bulgare depuis dix ans. Il est l’émanation de l’association du même nom, créée il y a 20 ans, qui s’attache à la formation musicale. Des stages, d’ailleurs, élargissent le répertoire et l’audience en se consacrant à la mise au point de grandes oeuvres du répertoire classique. Le prochain, dédié au Magnificat de Johann Sebastian Bach, se déroulera lors du week-end de l’Ascension 2019. C’est Geneviève Judes qui est à l’origine de cette structure. Son activité débordante nécessitait un cadre plus construit : c’est pour cela que l’association et le choeur ont été organisés. Bien connue dans la région pour son importante activité et la générosité de son action, Geneviève Judes, professeur de chant, chef de chœur (elle a aussi dirigé le choeur Alléluia) et passionnée de chant sacré russe, assure la formation régulière des chanteurs. Le répertoire essentiel du choeur est consacré au chant orthodoxe russe. Celui-ci est l’héritier direct du chant liturgique byzantin. D’abord à l’unisson, il est devenu polyphonique et a mélangé ses origines orientales aux musiques occidentales. Ces œuvres sont chantées depuis le XIVe siècle en slavon. Au fil des siècles, des compositeurs tels Rachmaninov, Tchaïkowski ou Rimsky Korsakov, en ont écrit. La richesse et la splendeur de ces chants sont à rapprocher de l’art des icônes par la variété très russe des couleurs. La présence impressionnante du « bourdon », les nuances et les forts contrastes de volume et de rythmes, les enchaînement d’accords quasi célestes, confèrent à cette musique slave un caractère original qui ne déroute cependant jamais nos oreilles. En notre époque si prompte à l’agitation, ces chants apportent à tous les auditeurs un partage de beauté intense, de lumineuse sérénité et offrent aux croyants un moment de prière.

Le public pourra ainsi découvrir, outre trois œuvres d’orgue de Gounod, Bach et Buxtehude jouées par Jean-Michel Petit, des œuvres vocales a capella Dmitry Bortnianski, Mikhail Glinka, Pavel Vorotnikof, Anatoly Lomakin, Mikhail Strokine, Piotr Ilitch Tchaikovski, Alexander Akangelski, Anatoly Liadov et Dobri Christov. C’est bien à un voyage esthétique et spirituel que le public est convié à l’occasion de ce concert. La beauté des voix, la splendeur des oeuvres, l’élévation de l’ensemble, ne manqueront pas d’impressionner le public.

 

 

0 Réponses à “Intermezzo de la Sainte-Cécile : splendeurs orthodoxes”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...