Archive pour la Catégorie 'Infos générales'

Page 2 sur 2

Bilan de mi-saison… En attendant septembre

Le mélomane qui aura glissé une oreille dans la collégiale (ou ailleurs) aura pu bénéficier d’un beau printemps musical riche et varié !

La Fête des claviers, initiative de l’association, s’est déroulée entre deux gouttes, nous privant de l’intervention des vielleux, mais a suscité des moments musicaux de très grande qualité. Clément Perrier, ouvrait le feu au carillon de Jacquemart (c’était le premier concert du jeune musicien) ; la classe de percussions du Conservatoire, avec son professeur David Catil, faisait merveille dans des transcriptions très originales (et permettait d’attendre la fin de l’averse) ; pour terminer la matinée, le jeune pianiste Martin Surot charmait le public dans un programme follement romantique absolument éblouissant ! Le panorama historique qu’a brossé Marie-Hortense Lacroix a permis au public de saisir l’évolution de la facture des instruments à clavier. L’après-midi fut riche : Sylvie Pagano faisait elle aussi oeuvre de pédagogie, commentant son superbe programme. François Santon, aux claviers du grand orgue, clôturait la journée en arpentant un répertoire peu connu.

Les Jeux d’orgue ont accueilli des musiciens merveilleux, investis et pleinement gagnés par la nécessité musicale : Frédéric Munoz en balade dans la musique ancienne, Myriam Tannhof abordant le grand répertoire, Jean-Michel Petit en duo avec Jean-Pierre Gonzalvès, Valéry Imbernon parcourant lui aussi le répertoire dans tous les sens !

Le Marathon du dimanche 19 juin s’est déroulé dans le climat amical et détendu qui le caractérise depuis sa création. Majoritairement amateurs, les musiciens invités disposaient de 45 minutes pour s’exprimer (c’est l’idée maîtresse de la fête de la musique). Chacun, au mieux de sa forme, concentré, a donné accès au monde musical, aux somptuosités de l’orgue. Les grands succès (Toccata et fugue en ré mineur de Bach, Prière à Notre Dame de Boëllmann, Troisième Choral de Franck…) côtoyaient des oeuvres de compositeurs moins connus (Lasceux, Guillou, Bruhns…). Quelques images d’instruments français, livres, Lettres de la tribune, les clés étaient nombreuses pour accéder au foisonnant instrument à clavier…

En septembre, nous réitèrerons les Double Jeu ! qui nous ont permis d’accueillir, pour deux concerts virtuoses à Saint-Barnard et Saint-Antoine-l’Abbaye. Cette année, Yves Lafargue, Christophe Martin-Maëder, Jean-Baptiste Monnot et Mathias Lecomte feront preuve, s’il en était encore besoin, de leur immense talent ! Les deux instruments étant radicalement différents, les musiciens sont conviés à composer deux programmes eux aussi très différents. Tout le répertoire y passe ! Ces concerts sont des feux d’artifice !

N’hésitez pas à adhérer aux Amis de l’orgue de Saint-Barnard : notre dynamisme est sans limite !

Orgue de Saint-Barnard…

L’orgue de la collégiale est dû au facteur Chambry, originaire de Chambéry et établi plus tard à Grenoble. Construit vers 1850 sur une tribune du XVIIIème siècle, son buffet est en noyer ; il est surmonté par un imposante statue polychrome de Saint-Barnard.

Grâce à Robert Montabonnet, président fondateur de l’association, et à une poignée de bénévoles, Maurice Duruflé expertisa l’instrument et intervint pour qu’il obtienne le classement « monument historique ». La rénovation qui s’en suivit, fut conduite par la Manufacture vosgienne de grandes orgues, héritière de la firme Gonzalez. 

L’instrument fut inauguré en 1981 par Pierre Cochereau. La rénovation fut achevée en 1983.

Sur deux claviers de 54 notes et un pédalier de 30 notes, résonnent 37 jeux.

La voix de cet instrument est large et délicate à la fois, signe que les timbres riches de l’orgue ancien ont été adroitement mariés dans l’harmonie caractéristique des instruments néoclassiques.Instrument polyvalent, il accueille tous les répertoires et permet de rendre de façon toutes les musiques de façon colorée et personnelle.

La composition est la suivante :

I : Grand orgue (54 notes) :  

Montre 16’ 

Bourdon 16’

Montre 8’

Flûte harmonique 8’

Bourdon 8’

Prestant 4’

Flûte 4’

Doublette 2’

Sifflet 1’

Cornet V (3ème do)

Fourniture (16’) II

Plein-jeu (8′) IV

Cymbale (4′) III

Bombarde 16’

Trompette 8’

Cromorne 8’

Clairon 4’

 

II : Récit expressif (54 notes) :

Principal 8’

Gambe 8′

Bourdon 8’

Prestant 4’

Flûte douce 4’

Doublette 2′

Quarte 2’

Nasard 2’2/3

Tierce 1’3/5

Plein-jeu (8′) IV

Trompette 8’

Basson-hautbois 8’

Voix humaine 8’

Clairon 4’

 

Pédale :

Flûte 16’

Flûte 8’

Flûte 4′

Bombarde 16′

Trompette 8′

Clairon 4′

 

Accouplement Récit sur Grand orgue

Tirasse Récit et grand orgue

 

 

 

12



musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...