Jeux d’orgue de Jean-Pierre Gonzalvès, trompette et Jean-Michel Petit – Samedi 18 juin – 17h30

Ce samedi 18 juin, à 17h30, vous pourrez assister aux Jeux d’orgue de Jean-Pierre Gonzalvès, à la trompette, et de Jean-Michel Petit, organiste titulaire de la collégiale Saint-Barnard.

Une nouvelle fois, Jean-Michel Petit ouvre la tribune pour un duo au succès qui ne se dément pas. L’alliance de la trompette et de l’orgue, c’est celle des timbres chauds et rutilants, de la verve et de l’éclat ! Jean-Pierre Gonzalvès, trompettiste virtuose né à Marseille, a fait des études au Conservatoire de cette ville et y a obtenu des médailles d’or de trompette, cornet et d’ensemble de musique instrumentale avec un prix de virtuosité. Il étudie aussi  Aubervilliers puis au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon. Il est nommé professeur de trompette au Conservatoire national de région de Grenoble. Jean-Michel Petit a travaillé avec Jeanine Collet et, au Conservatoire de Grenoble, avec Mme Amiez-Falque, avant de se perfectionner, plus tard, avec Frédéric Muñoz et Jean-Claude Saliques. Le programme comporte des œuvres de Telemann, Haendel et Bach qui mettront tout particulièrement en valeur ce duo.

Programme :

Georg-Philip Telemann : Sonate en Ré

Dietrich Buxtehude : Choral « In dulci jubilo »

Giulio Caccini : Ave Maria

Johann-Sebastian Bach : Choral « Jésus, que ma joie demeure »

Michel Corrette : Grand jeu du Magnificat du 8ème ton

Camille Saint-Saëns : Le Cygne, extrait du Carnaval des animaux (bugle et orgue)

Louis-James-Alfred Lefébure-Wély : Chœur de voix humaine

Georg Friedrich Haendel : Suite en Ré majeur 

Jeux d’orgue avec trompette, Jean-Pierre Gonzalvès et Jean-Michel Petit : samedi 18 juin, à 17h30. Entrée libre


Orgue de Saint-Barnard…

L’orgue de la collégiale est dû au facteur Chambry, originaire de Chambéry et établi plus tard à Grenoble. Construit vers 1850 sur une tribune du XVIIIème siècle, son buffet est en noyer ; il est surmonté par un imposante statue polychrome de Saint-Barnard.

Grâce à Robert Montabonnet, président fondateur de l’association, et à une poignée de bénévoles, Maurice Duruflé expertisa l’instrument et intervint pour qu’il obtienne le classement « monument historique ». La rénovation qui s’en suivit, fut conduite par la Manufacture vosgienne de grandes orgues, héritière de la firme Gonzalez. 

L’instrument fut inauguré en 1981 par Pierre Cochereau. La rénovation fut achevée en 1983.

Sur deux claviers de 54 notes et un pédalier de 30 notes, résonnent 37 jeux.

La voix de cet instrument est large et délicate à la fois, signe que les timbres riches de l’orgue ancien ont été adroitement mariés dans l’harmonie caractéristique des instruments néoclassiques.Instrument polyvalent, il accueille tous les répertoires et permet de rendre de façon toutes les musiques de façon colorée et personnelle.

La composition est la suivante :

I : Grand orgue (54 notes) :  

Montre 16’ 

Bourdon 16’

Montre 8’

Flûte harmonique 8’

Bourdon 8’

Prestant 4’

Flûte 4’

Doublette 2’

Sifflet 1’

Cornet V (3ème do)

Fourniture (16’) II

Plein-jeu (8′) IV

Cymbale (4′) III

Bombarde 16’

Trompette 8’

Cromorne 8’

Clairon 4’

 

II : Récit expressif (54 notes) :

Principal 8’

Gambe 8′

Bourdon 8’

Prestant 4’

Flûte douce 4’

Doublette 2′

Quarte 2’

Nasard 2’2/3

Tierce 1’3/5

Plein-jeu (8′) IV

Trompette 8’

Basson-hautbois 8’

Voix humaine 8’

Clairon 4’

 

Pédale :

Flûte 16’

Flûte 8’

Flûte 4′

Bombarde 16′

Trompette 8′

Clairon 4′

 

Accouplement Récit sur Grand orgue

Tirasse Récit et grand orgue

 

 

 

Jeux d’orgue de Myriam Tannhof – samedi 11 juin – 17h30

Pour ces seconds Jeux d’orgue de la saison, nous accueillerons Myriam Tannhof, organiste de Saint-André de Grenoble, le samedi 11 juin. Notre invitée propose un programme de haut vol avec des œuvres peu jouées qu’il faut donc venir entendre, interprétées par des doigts experts.

Débuter par une « Sonate en trio » de Bach mérite un coup de chapeau. Ces œuvres figurent parmi les plus difficiles du répertoire : le musicien doit se concentrer sur trois voix, ayant chacune leur caractère, que le compositeur a confiées aux mains et aux pieds de l’interprète : rigueur et indépendance des mouvements sont nécessaires ! De Liszt –dont nous fêtons le bicentenaire de la naissance, nous entendrons ensuite son « Prélude et fugue » écrit en hommage à Bach : pièce de haute virtuosité, très impressionnante et passionnée. La seconde partie du programme est consacrée à Charles-Marie Widor, compositeur surtout connu des organistes. Des extraits de ses 2ème et 3ème Symphonies permettront de découvrir un musicien très inventif et qui sut mettre l’orgue en valeur en exploitant toutes ses richesses.

Myriam Tannhof a commencé ses études musicales par le piano à l’école de musique de Melun. Elève de Lucette Descaves au CNR de Rueil-Malmaison, elle obtient une médaille d’or, puis commence à étudier l’orgue auprès de Susan Landale, ainsi que l’harmonie au CNSM de Paris avec Jean-Claude Raynaud. Après avoir obtenu en orgue une médaille d’or puis un prix de virtuosité, elle devient titulaire des orgues de l’église Saint-Louis de Fontainebleau en 1992. Tout en restant fidèle à sa fonction d’organiste liturgique, elle continue de participer à divers concerts et récitals, afin d’approfondir et de faire découvrir toute la richesse du répertoire de l’orgue, de Bach à Messiæn.

Jeux d’orgue de Myriam Tannhof, samedi 11 juin, à 17h30. Entrée libre. 

Programme :

Johann-Sebastian Bach : Cinquième Sonate en trio

Franz Liszt : Prélude et fugue sur B.A.C.H.

Charles-Marie Widor : Salve regina de la Deuxième Symphonie, Adagio, Final et Marcia de la Troisième Symphonie

Jeux d’orgue de Frédéric Munoz – samedi 4 juin – 17h30

Chaque samedi du mois de juin, les Amis de l’orgue de Saint-Barnard proposent les Jeux d’orgue. Moments hors de l’agitation quotidienne, découverte de talents, parcours au travers du répertoire, toutes époques mêlées : les raisons sont nombreuses de rejoindre les hautes voûtes de la collégiale pour ces quatre concerts.

Le premier rendez-vous aura lieu le samedi 4 juin, avec Frédéric Muñoz, titulaire de l’orgue historique de Saint-Guilhem-le-Désert. Il propose un programme très varié de musique ancienne, intitulé « Hymnes et anniversaires ». Les œuvres proposées sont issues de la plume d’Archimbaud, Cabezón, Bruna, Racquet, Bach, Vierne, Couperin et de Grigny. Le musicien propose aussi une improvisation en hommage à Jehan Alain dont on fête, en 2011, le centenaire de la naissance.

Frédéric Muñoz a abordé l’orgue dès 14 ans. Il poursuit sa formation à Montpellier auprès de Jacques Bétoulières, puis avec Odile Bailleux et Michel Chapuis. En 1980, il est nommé titulaire de l’orgue historique, construit au XVIII° siècle dans l’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert, et devient professeur d’orgue. Il s’est produit dans la plupart des festivals d’orgues historiques, en France et à l’étranger. Il a enregistré de nombreux CD, obtenant les récompenses de la presse. Il est l’initiateur et le titulaire du nouvel orgue du temple d’Alès, construit en 1993 par Gérald Guillemin, et le conseiller artistique de la construction de l’orgue Ibérique de l’église des Saints-François à Montpellier (2011). Il anime les associations Orgues en Cévennes et Ars Musica, produit une émission sur Radio RCF, dirige la revue Le tuyau et rédige une rubrique sur le quotidien en ligne de l’actualité musicale resmusica.com.

Jeux d’orgue de Frédéric Muñoz, samedi 4 juin, 17h30, entrée libre.

Programme : 

Louis Archimbaud – 1705/1789 : Grand jeu

Hernando de Cabezon – Castille, XVIè : Dulce Memoria, d’après Pierre Sandrin

Pablo Bruna : Hymne « Pange Lingua »

Charles Raquet – 1598/1664 : Fantaisie sur l’hymne « Regina Coeli »

Frédéric Muñoz : Improvisation en hommage à Jehan Alain

Johann-Sebastian Bach – 1685/1750 : Choral « Liebster Jesu… »

Louis Vierne – 1870/1937 : Arabesque

Louis Couperin – 1626/1661 : Grand prélude n°46 et Fugue sur l’hymne « Urbs Jerusalem »

Nicolas de Grigny – 1672/1703 : Trio sur les flûtes et Point d’orgue sur les grands jeux (Hymne « A solis hortus »)

Fête des claviers : une belle journée

La première Fête des claviers, initiée par notre association avec le concours de la ville et du Conservatoire de Romans, a connu un beau succès !

Malgré quelques averses qui ont perturbé l’intervention des vielleurs, l’ambiance était toute d’amitié et de plaisirs musicaux partagés.

Dès 10 heures, Clément PERRIER prenait possession de Jacquemart (c’était son premier concert public). Accompagnés par Jean-Paul BOUILLOUX et Marc BERNAD (qu’on entendit heureusement souvent dans la journée), le public rejoignait le salon Audra, initiant un rigaudon en chemin… Les jeunes percussionnistes, élèves de David CATIL faisaient merveille dans des transcriptions dues au talent de leur professeur. Martin SUROT, qui nous attendait au Conservatoire, figeait son auditoire avec Rachmaninov, Liszt, Schubert, avant un bis ravélien d’une grâce aérienne. Marie-Hortense LACROIX brossait le panorama complet de l’évolution de la facture des claviers, de Ktésibios à Bösendorfer avant que Sylvie PAGANO, elle aussi très pédagogique, nous donne à danser Loeillet ou Frescobaldi et à somptueusement méditer sur Bach. A tout seigneur, tout honneur, il revenait à François SANTON de faire sonner le roi des instruments dans la nef de la collégiale : Julien, Franck et Dubois déployaient leurs sonorités amples et leurs puissantes envolées, pour le plus grand plaisir du public nombreux.

Nos amis venus de Grézieu-la-Varenne sont repartis tout heureux : jolie rencontre !

Des photos seront bientôt disponibles ici, dues au talent des amateurs du club de Saint-Hilaire-du-Rosier.

Encore merci et bravo à tous !

Lettre de la tribune n°5

Les Amis de l’orgue de Saint-Barnard publient régulièrement la Lettre de la tribune.

Ce petit fascicule regorge d’informations sur la saison de l’association, le monde l’orgue (concerts, disques, DVD, informations sur les activités des associations amie…), le répertoire, les compositeurs, les instruments et leur infinie diversité.

Il est adressé aux adhérents et souvent distribué lors des concerts. Cliquez sur le lien !Lettre de la tribune n°5 dans Lettre de la tribune pdf Lettre de la Tribune n°5

Visite de l’orgue et audition

En collaboration avec Romans Bourg-de-Péage Tourisme (RBPT), qui inaugure ses nouveaux locaux romanais -près de Marques Avenue, boulevard Gambetta- les Amis de l’orgue organisent un après-midi de visite de l’orgue couronné par une audition de l’instrument.

Jean-Michel Petit, organiste titulaire, et les membres de l’association, vous proposent de découvrir les mystères de la facture d’orgue, les entrailles cachées de l’instrument, avant d’en entendre les splendeurs rutilantes !

Visites à 15h et 15h15 : tickets à retirer dans les pavillons de RBPT à Romans et Bourg-de-Péage entre le 14 et le 21 mai. Groupes limités à 18 personnes pour des raisons de sécurité.

Audition de l’orgue à 15h30 : Jean-Michel Petit aux claviers.

Renseignements sur www.romans-tourisme.com

Visite de l’orgue pour la classe CHAM

L’association des Amis de l’orgue est heureuse d’accueillir régulièrement la visite des élèves des classes à horaire aménagé (C.H.A.M.) option « musique » du collège Malraux de Romans.

La prochaine aura lieu le lundi 23 mai 2011, à partir de 9h30.

Avec leur professeur, madame Muriel Joubert, les élèves de troisième seront reçus à la tribune par Jean-Michel Petit : il leur fera découvrir la console, les timbres et la technique du jeu de l’orgue. Grâce à une maquette réalisée par le facteur d’orgues Thierry Lemercier (qui entretient l’instrument) les collégiens pourront appréhender les entrelacs de la mécanique de l’instrument et en comprendre aisément les rouages mystérieux !

Fête des claviers

Les Amis de l’orgue de Saint-Barnard (Romans, Drôme) sont heureux de vous proposer avec la collaboration du Conservatoire du Pays de Romans et le soutien de la Ville de Romans, la première FETE DES CLAVIERS, samedi 14 mai 2011, à Romans, à partir de 10 heures. Cette « Folle journée » consacrée aux instruments à claviers, au monde fabuleux auquel ils donnent accès, offre 5 moments musicaux, dans 5 lieux différents du centre ancien de Romans. Le public est invité à une promenade musicale, d’un lieu à l’autre, au son des vielles à roue tenues par JEAN-PAUL BOUILLOUX et MARC BERNAD.

 

PROGRAMME

 

10 heures, sur le carillon de Jacquemart, place Ernest Gailly : CLEMENT PERRIER, carillon

 

Ce carillonneur, âgé de 15 ans, habite à Grézieu-la-Varenne (Rhône). Il étudie l’orgue et le carillon et a déjà obtenu plusieurs récompenses de la Guilde des carillonneurs de France. Il réveillera Romans avec un programme très éclectique : Yves MONTAND, Michel FUGAIN, BRAHMS, les BEATLES, QUANTZ…

 

11 heures, salon Audra de la salle des Cordeliers, place Jules Nadi : ENSEMBLE DE PERCUSSIONS DU CONSERVATOIRE DU PAYS DE ROMANS

 

Les élèves du Conservatoire se produiront en ensemble et mèneront le ballet des mailloches sur les instruments à clavier en bois et en métal. Le contraste sera intéressant avec le cadre suranné de ce petit salon hérité du passé militaire de la ville !

 

12 heures, salle Mayeux du Conservatoire, place Zamenhof MARTIN SUROT, piano

 

Ce jeune musicien, premier Prix de piano au CNSM de Paris, élève de Jean-François Heisser et Claire Désert, possède un jeu qui allie force et délicatesse. Son talent déjà reconnu lui a permis de se produire dans de nombreux pays. Il interprétera RACHMANINOV, LISZT auteur et transcripteur de SCHUBERT (bicentenaire oblige).

 

14h30, chapelle du Saint-Sacrement, collégiale Saint-Barnard : conférence de Marie-Hortense LACROIX, directrice du Conservatoire

 

Au cours de ce petit moment didactique, vous pourrez approfondir votre connaissance de la facture et du répertoire des instruments à claviers.

 

15 heures, chapelle du Saint-Sacrement, collégiale Saint-Barnard : SYLVIE PAGANO, clavecin

 

Dans ce même écrin somptueux, paré d’une tenture brodée du XVIème siècle, l’instrument à sautereaux fera entendre son délicat ferraillement. Il parcourra l’Europe, avec des œuvres de NEUSIEDLER, FRESCOBALDI, LOEILLET, BACH, COUPERIN et D’AQUIN.

 

16 heures, collégiale Saint-Barnard: FRANCOIS SANTON (organiste de l’abbaye Saint-Victor de Marseille), orgue

 

A tout seigneur, tout honneur : le grand orgue Chambry/Gonzalez de la collégiale conclura la journée.Il déploiera ses timbres et résonnera dans la nef dans des œuvres de JULLIEN, FRANCK et DUBOIS. Ces œuvres sonneront de manière tout-à-fait adaptée à cet instrument polyvalent, typique de la facture néoclassique française.

 

Ces concerts sont gratuits : leur accès est libre, dans la limite des places disponibles. Venez nombreux, avec vos amis ! Vous êtes les bienvenus !

 

 

 

 

Intermezzo du titulaire n°3

Ce lundi de Pâques, 25 avril 2011, a eu lieu le troisième Intermezzo du titulaire.

Jean-Michel Petit recevait la flûtiste virtuose Ani Yakhinian, professeur et directrice de l’Ecole de musique de Bourg-de-Péage.

Les deux musiciens ont offert à leur public un programme largement apprécié qui comportait des oeuvres de Bach père (adaptation de l’Andante de la 4ème Sonate en trio pour orgue), fils (« Hamburger sonata » pour flûte et clavier), Vivaldi (Concerto « La notte »), l’air traditionnel « Greensleeves », ainsi que des oeuvres de Michel Corrette et Jehan Alain (centenaire oblige).

Le « Merle blanc », d’Eugène Damaré, concluait le concert : le piccolo de la soliste virevoltait d’arabesques en folies de doubles croches !

Un bien agréable moment…

Le prochain Intermezzo honorera Saint Crépin, en octobre prochain.

 

1...1314151617



musicattitude01 |
My favorite things |
Gribouille et Eva |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalo Carrega, musicien
| mamadou-système
| Frank Woodbridge - Compos...